8 mai 2020

8 mai 2020

8 mai 2020

sur la place de l’Etoile

des silhouettes dans le silence

un Amiral, des Généraux, des Chefs d’armées, de la Gendarmerie, de la Police

et la Maire de Paris

avec les Présidents des Corps Constitués

deux anciens Présidents de la République

un Président en exercice

pour honorer tous les combattants de la Seconde Guerre Mondiale pour la libération de la France, dont ceux venus des Colonies  – Européens ou Indigènes d’Asie, des Îles ou bien d’Afrique de l’Ouest, de l’Est ou bien du Nord  –

des silhouettes pour célébrer dans le silence la paix retrouvée il y a 75 ans,  le 8 mai 45.

 

Aujourd’hui dans le silence imposé par un virus

ce jour-là fut jour de fête sur les Champs-Elysées

mais jour vécu sur l’autre rive dans « le bruit et la fureur »

de massacres programmés contre des familles d’Européens près de Sétif

et de massacres dans l’aveuglé des représailles

contre Arabes et Berbères

au fusil ou à la carabine pour les marcheurs de routes

au canon de mortier contre les mechtas.

 

Ce matin dans le silence de la Place de l’Etoile

devant la flamme du Soldat Inconnu,

c’est pour eux tous qu’a retenti la sonnerie aux morts.

Previous post: